Newsletter 2, Novembre 2016

.

Téléchargez en PDF pour une meilleure visibilité: Newsletter 2, Novembre 2016

 

Par Chrystel Vert-Pré

kapenta-rig-header

Artisanat local: Sardinier en bois (Chawara Harbour, Kariba, Zimbabwe). Incluant de nombreux détails, et plus important à remarquer, les détails des lampes utilisées pour la pêche (photo des détails à droite)

 

DETAILS DES PROJETS

Plus de détails sur les Projets sont disponibles sur le site de Bee the Solution website @ www.projets.beethesolution.org

Retrouvez les dernières publications sur Gabby, Eino, Kakuyu, le projet de pêche. Retrouvez-y aussi les publications précèdentes.

projects

Naviguez aussi sur le site internet www.fr.beethesolution.org pour plus d’informations.

QUE S’EST-IL PASSé CE MOIS-CI

S’occuper de projets n’est pas juste à propos des projets. Il y a de nombreuses ramifications et nous parlons ici de ces activités annexes, derrière la scène, ainsi que les problèmes et obstacles ou dédis que nous rencontrons en faisant des projets.

N’étant qu’ une personne sur le terrain, et faisant 99% des activités, écrire les mises-à-jour, rencontrer les gens, les activités pour les projets eux-mêmes, cela prend un temps important dans le mois. Les projets demandent de penser aux étapes, d’écrire pour les projets, d’écrire à propos des projets, de rencontrer les gens pour les projets, de créer des contacts, de discuter, de garder l’oreille ouverte sur le terrain. La newsletter est à propos de ces activités annexes, ce qui a une influence sur la mise-en-place et/ou la conduite de projets, et sert aussi à apporter des informations générales à la conduite de projets.

Projet Eco-Pêche, Kariba, Zimbabwe

Passant plus de temps à Kariba ce mois-ci, nous avons été occupées à la collection de données et à l’enrollement de gens qui s’occuperont du projet sur le terrain. Les gens sont trés interressés par l’idée et enthousiastes à la perspective de voir un système d’éclairage solaire afin de décider si ils veulent s’engager à en acheter un.

Nous avons rencontré quelques pêcheurs afin de collecter des informations élémentaires et de juger de l’intérêt. L’état d’esprit est difficile en ce moment au Zimbabwe alors que l’économie est en chute libre, mais aussi, à Kariba, plus particulièrement pour les pêcheurs car les prises sont plus faibles d’année en année alors que les frais fixes restent les même. De ce fait, la survie est de plus en plus difficile pour les pêcheurs et leur dettes augmentent.

Obstacles/Défis Economiques – 1

Alors que le pays connait une récession économique importante, l’un des problèmes au Zimbabwe est le manque de liquidité… littéralement… pas uniquement que les gens ont moins d’argent (pouvoir d’achat), mais le fait qu’il est difficile d’obtenir du liquide. Les retraits aux distributeurs sont limités (au départ à 100 USD, puis 50 USD, maintenant 20 USD à certains endroits déjà), et cela quand il y a de l’argent disponible à la banque…

Vous savez qu’il y a de l’argent au distributeur à cause de la longue file d’attente. Vous n’êtes pas sûrs par contre que vous pourrez retirer aprés avoir attendu 2 heures au soleil… 90 personnes dans la file, 70 personnes servies….

Cela concerne tout le monde, les particuliers et les entreprises, et m’a fait m’inquiéter sur la manière dont je pourrais payer pour l’essentiel ici. Heureusement, j’ai réussi, tout juste: comme beaucoup d’autres, j’ai traqué ceux qui faisaient leur courses en liquide – j’ai payé avec ma carte VISA et récupéré leur liquide. Mais l’on doit être vigilent car même ça, c’est difficile à faire (et illégal…)…

(Plus de d’information sur la situation au Zimbabwe @  https://mayandmeinafrica.wordpress.com– en Anglais)

alex1_1_1Alex a été une star, collectant des informations pour le projet d’Eco-Pêche. Il a parlé avec 6 pêcheurs, et collectés les données et leur opinion. Cela représente plus de 40 bateaux car chaque pêcheurs à qui il a parlé possède plus d’un bateau. Il continuera à nous aider lorsque nous ne serons plus à Kariba.

img_1106-2Laiton est une autre de mes stars à Kariba. C’est un puit de connaissances sur la région, il m’a prêté des livres sur Kariba et la pêche, connait beaucoup de gens et sera le lien avec Mabasa pour les communications nécessitant l’ordinateur.

Vous pouvez en savoir un peu plus sur Alex et Laiton directement sur le site des projets à  www.projets.beethesolution.org

Obstacles/Défis climatiques

Bien que cela semble dérisoire, et une répétition de la dernière newsletter, la météo a été un vrai frein dans mes projets à Kariba. La chaleur affecte tout le monde, et peut-être les étrangers encore plus. L’allure a été trés lente pour tous ,tout le monde étant épuisé par la chaleur. Les mauvaises nuits signifient aussi plus de fatigue la journée mais incapable de dormir à cause de la chaleur. Et cela a été le cas pendant mes 6 semaines ici.

La chaleur et la sécheresse signifient aussi que les bateaux sont ancrés à différents endroits. Les déplacements pour rencontrer les gens ont été difficiles et je n’en ai pas rencontré autant que j’espèrais. Heureusement, les gars sur le terrain me transmettront les informations. Mais ces conditions influencent aussi la pêche car il fait trop chaud et les poissons restent en eau profonde, reduisant les prises et donc l’économie locale (déjà à risque, voir ci-dessus).

La chaleur inflence aussi les appareils électroniques, ordinateur et téléphone, rendant le travail et les communications plus difficiles. Et j’ai du lutter contre la déshydration, ayant des problèmes pour réfléchir certains jours, et j’ai été malade pour la première fois depuis des années – ce que je met sur le compte de la météo….

Obstacles/Défis Economiques – 2

Un autre problème de la situation économique actuelle au Zimbabwe est le manque occasionnel de carburant. Bien que cela ai une influence sur tous les domaines de la vie locale, y compris l’autonomie des bateaux et de l’éclairage pour la pêche, j’ai aussi dû faire attention dans mes déplacements locaux pour rencontrer les pêcheurs car il y a peu de carburant et je dois traverser le pays. Je devais m’assurer de pouvoir le faire en toute sécurité. Personne ne pouvait prédire quand et où le carburant serait disponible (et cela si vous avez du liquide pour le régler!). Malgré tout, j’ai quand même fait 350 km dans le mois, couvrant une zone de 13 km. Mais j’ai pu faire le plein, et le payer, avant de prendre la route.

 img_1182
Nouveau projet – Classes informatiques, Zimbabwe

hectorHector m’a démandé si nous pouvions discuter de son projet de classes informatiques gratuites à Nyamhunga, une zone de Kariba. Il est l’une des peu nombreuses personnes en ville connaissant l’informatique et il veut aider sa communauté. Nous discutons maintenant les tenants et les aboutissants du projet et nous aurons bientôt un premier jet. Plus de détails prochainement….

Il nous apportera aussi un support technique sur le terrain pour le projet d’Eco-Pêche.

 

COMMENTAIRES

N’hésitez pas à nous contacter @ info@beethesolution.org.

Envoyez-nous vos commentaires, vos réactions. Nous sommes ouverts à toutes suggestions. Comme nous sommes jeunes, nous apprécions vos commentaires encore plus que d’habitude.

Faites-nous savoir ce que vous souhaitez lire dans la Newsletter, quels projets vous interressent, les idées que vous avez pour un projet en particulier.

Passez un très bon mois

Chrystel, (Maya), Odile, Hélène et Jean-Louis

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire